rubrique chemin
date du doc

UN CÉDÉROM FAIT AVEC DES ENFANTS POUR DES ENFANTS

 

C'est trop beau s'adresse aux enfants de 7 à 12 ans. Il se différencie de la production multimédia réservée à cette tranche d'âge, cantonnée le plus souvent dans le domaine parascolaire, par une approche et une écriture innovantes, mêlant enquête, découverte et création. Son originalité tient aussi à une implication des enfants eux-mêmes dans l'élaboration du projet, avec la mise en place d'ateliers de création artistique dont une partie des ressources alimente la ville imaginaire de “c'est trop beau“. (voir rubrique "Les histoires")

 

 

Un cédérom pour jouer

La trame du scénario est une enquête dans laquelle l'enfant recherche un personnage mystérieux qui habite une ville dont on ne possède, en début de partie, qu' une carte vierge.
Il lui faudra participer à 8 ateliers de création et d'expérimentation, chaque nouvelle activité révélant une partie de la carte.
L'enfant pourra alors explorer la ville , à la recherche d'indices qui l'amèneront petit à petit au personnage.
Une fois celui-ci découvert, il lui racontera son histoire, composée des fragments du parcours de l'enfant dans la ville et illustrée de ses créations réalisées dans les ateliers.

Pour apprendre

Dans les ateliers qu'il devra pratiquer pour révéler la ville de « C'est trop beau », l'enfant va observer, expérimenter, comparer et créer des images, des sons et des textes. Déconstruction/reconstruction d'images, sensibilisation au cadrage, au montage et à l'animation, expérimentation sensorielle auditive, fabrication et manipulation de textes, initiation à la typographie, création d'un signe, se repérer, initiation à la cartographie...

En découvrant ensuite la ville à partir des 8 strates de la carte , le multimédia et l'interactivité solliciteront tous les sens de l'enfant pour tour à tour regarder la ville, lire la ville, écouter la ville, découvrir la ville, et créer son propre territoire.

 

Pour rêver

« La ville est une écriture, celui qui se déplace dans la ville, c'est-à-dire l'usager, est une sorte de lecteur. » - R.Barthes

Découvrir une ville, c'est aussi se perdre, prendre les chemins de traverse, suivre quelqu'un dans la rue, écouter aux fenêtres ouvertes, laisser son regard partir dans le courant de la rivière... La ville de « C'est trop beau », c'est aussi tout cela, petites histoires d'enfants mêlées aux petites histoires des grands, une ville qui tient dans une bouteille ou une ville océan, tout dépendra de notre humeur et du chemin que l'on prendra pour retrouver le personnage mystérieux...

 

 

 
|  présentation|  scénario|  la ville|  les ateliers